Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Initiatives partenaires des associations

Résultats du Trimestre Posté le 31/03/2014 - Par Lycée Pilote de Gabès

Bonnes vacances de Printemps Posté le 16/03/2014 - Par Lycée Pilote de Gabès

 

 

 

 

 

 

Les Notes de 2ème trimestre- SVT : LPG Posté le 11/03/2014 - Par DHAOUI Sami

 

 

 

http://svt.asso-web.com/56+notes-des-examens.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

l’ail, une arme redoutable contre les germes Posté le 26/02/2014 - Par Futura Sciences

 

 

Antiseptique, anti-inflammatoire, antioxydant et anticholestérol, les bienfaits de l’ail sur la santé ne sont plus à prouver. En plus de tout cela, un scientifique danois vient d’identifier un composé de l’ail capable de détruire certaines bactéries. Associé aux antibiotiques, il permettrait même d’évincer la quasi-totalité des germes ciblés.

 

 L’ajoène, un composé présent en petites quantités dans l’ail, possède des propriétés antibactériennes. © SantaRosa OLD SKOOL, Flickr, cc by 2.0

Les médecines traditionnelles prêtent à l’ail mille vertus pour la santé. Mais qu’en est-il vraiment ? Selon Tim Holm Jakobsen, un chercheur de la faculté de médecine de Copenhague, une substance contenue dans ce condiment, appelée ajoène, permettrait de contrer les bactéries les plus virulentes. « Nous savions que l’'ail est source de fibres et riche en vitamines...".

Pour ce travail, le chercheur s’est intéressé à Pseudomonas aeruginosa, une bactérie pathogèneresponsable de 11 % des infections nosocomiales. Il a montré que l’ajoène améliorait les traitements conventionnels par antibiothérapie. La combinaison antibiotiques-ajoène permet ainsi de tuer plus de 90 % des bactéries ciblées.

Inutile toutefois de se jeter sur l’ail dans l’espoir d’un quelconque effet thérapeutique. « L’ajoène est présent en si faibles quantités dans l’ail qu’il faudrait en consommer 55 gousses par jour pour observer l’effet désiré, tempère Tim Holm Jakobsen. Nous espérons que l’industrie pharmaceutique s’y intéressera et produira de l’ajoène à grande échelle. »

coronavirus : ce que l'on sait aujourd'hui Posté le 22/05/2013 - Par Le Point.fr - ANNE JEANBLANC

 

 

Pour le moment, les spécialistes ne sont pas très inquiets : la pandémie ne nous guette pas. Mais la vigilance s'impose. État des lieux.

La transmission d'homme à homme du nouveau coronavirus semble réelle, mais faible.
La transmission d'homme à homme du nouveau coronavirus semble réelle, mais faible. © AP / SIPA

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il y aurait à ce jour 34 personnes infectées par ce nouveau coronavirus depuis septembre 2012 (sans compter le second cas français). Il s'agit en majorité d'individus vivant dans la péninsule arabique. Concernant les Européens, en plus du premier Français, on en compte quatre au Royaume-Uni et deux en Allemagne, en général des personnes ayant voyagé au Moyen-Orient.

Au total, 18 en sont mortes, dont 11 en Arabie saoudite.

L'agent en cause

Il s'agit d'un nouveau coronavirus (nCoV). Ces coronavirus forment une famille très diversifiée, connue pour circuler facilement entre les espèces animales. Ils n'ont réellement fait preuve de leur dangerosité pour l'homme que depuis 2003 en provoquant une épidémie de SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) qui a coûté la vie à près de 800 personnes dans le monde, principalement en Asie (Chine et Hong-Kong).

Certains chercheurs estiment que le nCoV aurait pu passer chez l'homme sans provoquer de symptômes notables en 2011 dans la péninsule arabique. Il aurait ensuite contaminé d'autres espèces animales (des chauves-souris, peut-être des civettes - petits mammifères déjà incriminés dans le SRAS - ou d'autres), puis serait revenu au milieu de l'année 2012, doté alors d'un redoutable pouvoir pathogène en raison de sa grande variabilité génétique.

La contagiosité

La transmission d'homme à homme du nouveau coronavirus semble réelle, mais faible. Quelques chiffres suffisent à mesurer les risques : certes, un malade a contaminé son voisin de chambre à Valenciennes, mais aucun cas n'a, pour l'instant, été détecté dans l'entourage de ces deux hommes (plus de 160 personnes).

Par ailleurs, un Britannique tombé malade après avoir séjourné au Pakistan puis en Arabie saoudite, principal foyer suspecté pour le nCoV, avait contaminé à son retour en Grande-Bretagne deux autres personnes sur 103 "contacts proches" identifiés. Il s'agissait de deux proches, dont un a développé une forme très atténuée de la maladie, généralement caractérisée par de la fièvre, de la toux, un essoufflement et une difficulté à respirer.

Les symptômes

Ce sont essentiellement la fièvre, la toux, un essoufflement et d'autres difficultés respiratoires.

Les traitements

Après l'administration d'antibiotiques "de manière assez agressive", selon le professeur Benoît Guéry, du service d'infectiologie de l'hôpital de Lille, où les deux malades français ont été transportés, les patients ont dû être admis en réanimation. Là, ils bénéficient de mesures d'assistance circulatoire et respiratoire très sophistiquées, les moyens classiques étant insuffisants en raison des ravages causés par le nCoV.

Il n'existe pas de traitement préventif ni de vaccin contre le virus.

Les actions

Toutes les personnes ayant été en contact avec les malades sont interrogées quotidiennement sur leur état de santé. Il leur est recommandé de suivre des mesures d'hygiène et de porter un masque en cas de survenue de symptômes grippaux.

La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé la mise en place d'un système d'information dans les aéroports internationaux pour les voyageurs à destination de la péninsule arabique. Elle recommande une "très grande vigilance" - notamment se laver les mains régulièrement et éviter tout contact avec des animaux -, mais prévient contre toute "inquiétude excessive".

L'OMS n'a pas émis de restriction au voyage en raison de la faiblesse des cas, mais recommande aux pays de renforcer la surveillance des infections respiratoires aiguës.

Click here to find out more!

1 2 3 4 5 6   Page suivante